Deux petites questions SVP

Vous avez une question à propos de l'argent métal ? Nous tenterons ensemble de vous donner une réponse simple et rapide !

Re: Deux petites questions SVP

Messagede Gold Pins » Sam 26 Nov 2016 00:05

SilveurCombi a écrit:il s'agit, pour tout dire, d'extraits de ma conversation en MP avec Silverbarge.

Je suis pas sur de comprendre, vu que c'est mon texte qui est cité, peut être en avez vous parlé en MP ?

SilveurCombi a écrit:Le "système capitaliste industriel", à mon avis, n'existe pas, c'est une autre forme d'organisation, de type fasciste.

Oui tu peux l'appeler comme tu veux, si mon terme ne te convient pas, c'est la société d'esclavage actuelle !

SilveurCombi a écrit:Peu importe les pénuries à venir, ils sont déjà couverts, nous, nous disparaîtrons, si c'est le prix à payer pour maintenir en place les acteurs transnationaux aux commandes.

Oui encore, si je suppose que le "ils" sont les banquiers centraux, la city,..., mais c'est un peu pessimiste, il ne faut pas oublier qu'ils ont besoin de nous. Bon c'est vrai qu'ils peuvent en éliminer pas mal, mais ils ne peuvent pas le faire n'importe comment, il faut que la terre reste vivable pour eux après le grand ménage.

SilveurCombi a écrit:Tous les métaux sont remplaçables, y compris les terres rares, c'est le but des nanotechnologies, ce n'est qu'une question de temps et la recherche avance rapidement. Le graphène, qui peut remplacer totalement l'argent métal, au moins dans l'industrie électrotechnique, ce qui est un impact considérable, n'est pas toxique.

Oui toujours, mais il faut prendre en compte les paramètres que je donnais dans mon message, technique, Géo-politique, économique, et surtout énergétique. Pour le côté toxique il faut aussi voir les procédés de fabrications. Le cuivre n'est pas toxique mais l'extraire, oui. Enfin les quantités de production du graphène sont faibles, cela peut s'améliorer, mais il faudra partir de matières premières, de l'énergie, du temps et de l'argent. Notre système monétaire actuel donnera t'il ce temps à la recherche ? Si ça part en vrille, lors du grand ménage dont je parlais au dessus, alors il faudra aussi être sélectif et garder les "cerveaux", ça se complique.

SilveurCombi a écrit:il semble que l'investissement dans l'argent métal, sous forme de 10 F Hercule ou 50 F Hercule par exemple, ne parvienne pas à compenser la perte de pouvoir d'achat de la monnaie.

Oui encore et toujours. Est-ce grave, car ce n'est pas l'objectif et cela peut très vite changer dans le bon sens, avec la monnaie peu de chance.

SilveurCombi a écrit:L'argent sera probablement encore utilisé pendant longtemps en bijouterie et par les ateliers monétaires pour produire de beaux objets, mais pas en quantité suffisante pour provoquer une pénurie.
Quand la totalité de l'industrie électrotechnique aura adopté le graphène (ce qui me parait inévitable), elle n'utilisera plus d'argent métal, ce n'est pas un mythe ni de la propagande, c'est un but, envisageable et réalisable en tous points.

La je ne te suis pas. Si j'emploi les mots "mythe et propagande", c'est que cela représente la façon dont on veut nous faire voir le progrès qui n'est pas la solution mais le problème. Pour les raisons déjà citées il y a encore beaucoup d'obstacles à la généralisation du graphème. Aujourd'hui l'électronique, c'est des centaines de millions d'écrans, d'ordinateurs, de consoles, d'appareils en tous genres dans l'industrie, les voitures, des milliard de téléphones... et pour dire que c'est réalisable en tous points, c'est être optimiste cette fois ci.

SilveurCombi a écrit:Il est vrai que les banques centrales rapatrient de l'or, que l'Inde, la Chine, la Russie insistent lourdement sur la nécessité de constituer des stocks nationaux importants.
Pour autant, le rôle monétaire de l'or est bel et bien supprimé depuis des décennies et le conglomérat mondialisé des banques privées qui contrôlent sans partage le marché mondial des métaux précieux ne risque pas de changer d'avis.
Autant les banques centrales rapatrient de l'or, autant elles développent en parallèle et de concert leur solution de crypto-monnaies basées sur la blockchain.
La création monétaire mondiale est privatisée depuis bien plus longtemps que la suppression de l'étalon-or.
Le FMI impose aux nouveaux rentrants dans le panier de devises constitutif des DTS que leur banques centrales possèdent en physique 20 % du PIB du pays concerné par la devise sous forme d'or de qualité bancaire, ceci explique peut être cela, mais ça n'ira pas au-delà.

Là je ne te suis pas non plus. La Chine qui a sans doute dépasser les 20 000 tonnes d'or, et les pays que tu cites, n'ont pas dans l'idée de suivre éternellement le FMI. Je pense que des changements et tension en coulisse entre les différentes élites, américaine, city, Russe notamment ne peuvent nous permettre de prévoir la suite du film, mais si c'était juste pour couvrir 20% alors ils ne se comporterai pas comme ça. Les monnaies virtuelles quant à elles voltigeront en cas de gros crache/guerre du genre sérieux, d'où l'accumulation d'or.

SilveurCombi a écrit:Mais, est-ce que les effets directs et concrets des nanotechnologies et de la blockchain y sont correctement traités ?
Pour finir, avons-nous les outils pour évaluer finement l'évolution de l'inflation réelle sur nos investissement (en fait, je n'élude pas la question, c'est bien une problématique de premier niveau) ?
Au moins depuis la mise en place du nouveau Franc, histoire de savoir de quoi on parle sur une période significative.
En dehors des outils fournis par l'INSEE, existe t-il des économistes sérieux, ou des syndicats, ou des acteurs libres issus de la société civile capables de tenir les comptes du Français de "tous les jours" (comme moi) pour obtenir les bons chiffres ?


Philippe Bihouix présente un état des lieux des métaux de la planète. C'est important car les nanotechnologies ont tendance à être considérées comme "hors-sol", comme les gens le sont de plus en plus. Sans les métaux, plus d'industrie et plus de nanotechnologies. On ne va pas se mettre à créer de la matière à partir de rien !
Pour ce qui est de l'inflation, il ne peut y avoir de chiffres fiables, à chaque fois que l'on aborde ce sujet c'est les même réponses. Certains sortent des chiffres officiels, d'autre calcul à leurs sauce avec le prix du pain... Perso je pense que c'est une recherche vaine, trop de paramètres.
Discussion intéressante :D
Bien dire fait rire, bien faire fait taire.
Avatar de l’utilisateur
Gold Pins
Membre Silver
Membre Silver
 
Messages: 1088
Inscription: Lun 13 Jan 2014 22:44

Re: Deux petites questions SVP

Messagede bernard183 » Sam 26 Nov 2016 08:23

les réserves de la chine sont plutôt autour de 1800 tonnes

http://or-argent.eu/tag/chine/

de toutes façons même avec 20 000 tonnes cela ne suffirait pas à garantir le montant de la dette du pays, 25 000 milliards de dollars

20 tonnes d'or =750 milliards de dollars sur 25 000 milliards ça fait à peine 3% de couverture
avec 2000 tonnes d'or on est à 0.3% de garantie de la dette par l'or physique

je vous laisse imaginer le rapport sur la dette aux usa
bernard183
Membre Silver
Membre Silver
 
Messages: 622
Inscription: Sam 30 Mar 2013 20:27

Re: Deux petites questions SVP

Messagede Gold Pins » Sam 26 Nov 2016 11:49

bernard183 a écrit:les réserves de la chine sont plutôt autour de 1800 tonnes

Ça c'est les chiffres déclarés pour le FMI, la réalité est plus compliquée. Je met un lien pour comprendre l'attitude chinoise face à l'or. (enfin l'attitude de BRICS en général).
https://translate.google.fr/translate?h ... rev=search
Image

bernard183 a écrit:20 tonnes d'or =750 milliards de dollars sur 25 000 milliards ça fait à peine 3% de couverture

Là c'est un calcul fait aujourd'hui, mais vu la vitesse à laquelle les pays se débarrassent de leurs dollars, et la fin des échanges pétrolier notamment en pétrodollars, couplé à la hausse des taux d'intérêts, la valeur du dollars va chuter en 2017. De combien ? Bien malin celui qui va donner une réponse, mais la dette chinoise pourrait finir à l'équivalent de beaucoup moins d'or que prévu, et à terme une proposition de la city d'une monnaie internationale basé sur les DTS, et la dette en dollar, oups, disparue. Les US l'ont dans le baba. Pour cela il faut de l'or, relique barbare juste fait pour les bijoux et les nostalgiques, nous dit-on... les conseilleurs ne sont pas les payeurs, chacun doit se faire son opinion.
Bien dire fait rire, bien faire fait taire.
Avatar de l’utilisateur
Gold Pins
Membre Silver
Membre Silver
 
Messages: 1088
Inscription: Lun 13 Jan 2014 22:44

Re: Deux petites questions SVP

Messagede SilveurCombi » Sam 26 Nov 2016 17:51

Gold Pins a écrit:
SilveurCombi a écrit:il s'agit, pour tout dire, d'extraits de ma conversation en MP avec Silverbarge.

Je suis pas sur de comprendre, vu que c'est mon texte qui est cité, peut être en avez vous parlé en MP ?


La discussion d'origine a démarré en MP entre Silverbarge et moi.
Le début du sujet actuel est à son initiative, c'est là qu'il me cites.
Ensuite tu interviens à ton tour.

SilveurCombi a écrit:Le "système capitaliste industriel", à mon avis, n'existe pas, c'est une autre forme d'organisation, de type fasciste.

Gold Pins a écrit:Oui tu peux l'appeler comme tu veux, si mon terme ne te convient pas, c'est la société d'esclavage actuelle !


Ce n'est pas mon interprétation, c'est véritablement le type d'organisation mise en place dès le début du 19 ème siècle.
"L'esclavage" n'est qu'une conséquence du fascisme.

SilveurCombi a écrit:Peu importe les pénuries à venir, ils sont déjà couverts, nous, nous disparaîtrons, si c'est le prix à payer pour maintenir en place les acteurs transnationaux aux commandes.

Gold Pins a écrit:Oui encore, si je suppose que le "ils" sont les banquiers centraux, la city,..., mais c'est un peu pessimiste, il ne faut pas oublier qu'ils ont besoin de nous. Bon c'est vrai qu'ils peuvent en éliminer pas mal, mais ils ne peuvent pas le faire n'importe comment, il faut que la terre reste vivable pour eux après le grand ménage.


"Ils", c'est l'ensemble des acteurs privés transnationaux possédant le droit inaliénable de création monétaire fiduciaire "ex-nihilo".
Ils n'ont pas besoin de nous, plus exactement, ils n'ont plus besoin que d'un petit nombre d'entre nous, pour l'instant.
La suite de leur "projet" implique la réduction de ce "petit nombre" à sa plus simple expression.
"L'élimination" peut prendre une multitude de formes, pas forcément violentes ou destructrices, ça peut se faire en douceur.

SilveurCombi a écrit:Tous les métaux sont remplaçables, y compris les terres rares, c'est le but des nanotechnologies, ce n'est qu'une question de temps et la recherche avance rapidement. Le graphène, qui peut remplacer totalement l'argent métal, au moins dans l'industrie électrotechnique, ce qui est un impact considérable, n'est pas toxique.

Gold Pins a écrit:Oui toujours, mais il faut prendre en compte les paramètres que je donnais dans mon message, technique, Géo-politique, économique, et surtout énergétique. Pour le côté toxique il faut aussi voir les procédés de fabrications. Le cuivre n'est pas toxique mais l'extraire, oui. Enfin les quantités de production du graphène sont faibles, cela peut s'améliorer, mais il faudra partir de matières premières, de l'énergie, du temps et de l'argent. Notre système monétaire actuel donnera t'il ce temps à la recherche ? Si ça part en vrille, lors du grand ménage dont je parlais au dessus, alors il faudra aussi être sélectif et garder les "cerveaux", ça se complique.


Chaque chose en son temps.
Je prenais l'exemple de l'industrie électrotechnique.
L'utilisation massive du graphène par cette industrie ne dépend que de deux facteurs :
- les capacités de production
- les coûts de production
Ça progresse très vite dans le sens des décideurs, je n'y suis pour rien.
La matière première, c'est du carbone ... on ne risque pas d'en manquer avant longtemps.
L'énergie nécessaire pour le produire (graphène), quelque soit son origine, ne pose aucun problème de fourniture.
L'argent nécessaire, l'ingénierie financière privée n'a aucune limite en terme de production de signes monétaires.
Si ça part en vrille, ça partira en vrille pour nous, par pour "eux".

SilveurCombi a écrit:il semble que l'investissement dans l'argent métal, sous forme de 10 F Hercule ou 50 F Hercule par exemple, ne parvienne pas à compenser la perte de pouvoir d'achat de la monnaie.

Gold Pins a écrit:Oui encore et toujours. Est-ce grave, car ce n'est pas l'objectif et cela peut très vite changer dans le bon sens, avec la monnaie peu de chance.


Grave, ma foi, tout dépend du niveau "d'investissemt".
Celui qui place la totalité de son épargne dans l'argent métal (peu importe la forme, y compris virtuelle) peu raisonnablement s'inquiéter.
L'objectif d'un investissement c'est quand même de perdre le moins possible de richesse sur la durée de celui-ci, personne ne peut prétendre le contraire, sinon ce n'est plus un investissement c'est un pari, voir un pari risqué.
Un pari risqué c'est de la spéculation.

SilveurCombi a écrit:L'argent sera probablement encore utilisé pendant longtemps en bijouterie et par les ateliers monétaires pour produire de beaux objets, mais pas en quantité suffisante pour provoquer une pénurie.
Quand la totalité de l'industrie électrotechnique aura adopté le graphène (ce qui me parait inévitable), elle n'utilisera plus d'argent métal, ce n'est pas un mythe ni de la propagande, c'est un but, envisageable et réalisable en tous points.

Gold Pins a écrit:La je ne te suis pas. Si j'emploi les mots "mythe et propagande", c'est que cela représente la façon dont on veut nous faire voir le progrès qui n'est pas la solution mais le problème. Pour les raisons déjà citées il y a encore beaucoup d'obstacles à la généralisation du graphème. Aujourd'hui l'électronique, c'est des centaines de millions d'écrans, d'ordinateurs, de consoles, d'appareils en tous genres dans l'industrie, les voitures, des milliard de téléphones... et pour dire que c'est réalisable en tous points, c'est être optimiste cette fois ci.


Le progrès n'est ni la solution, ni le problème.
C'est là, et ça avance ineluctablement.
Il faut l'observer, l'analyser, le comprendre et en tirer les conclusions qui s'imposent.
Il y a très peu d'obstacles à la généralisation du graphène (cf. réponse précédente).
L'électronique n'est qu'une partie de l'industrie électrotechnique.
Je ne suis pas optimiste.
Le jour où le graphène remplira toutes les conditions pour remplacer les métaux précieux et les terres rares l'industrie électrotechnique l'adoptera, c'est un processus industriel naturel.
Concernant les délais, seuls les acteurs principaux au sommet de la chaine industrielle et financière ont la réponse, nous ne pouvons que prendre acte des événements.

SilveurCombi a écrit:Il est vrai que les banques centrales rapatrient de l'or, que l'Inde, la Chine, la Russie insistent lourdement sur la nécessité de constituer des stocks nationaux importants.
Pour autant, le rôle monétaire de l'or est bel et bien supprimé depuis des décennies et le conglomérat mondialisé des banques privées qui contrôlent sans partage le marché mondial des métaux précieux ne risque pas de changer d'avis.
Autant les banques centrales rapatrient de l'or, autant elles développent en parallèle et de concert leur solution de crypto-monnaies basées sur la blockchain.
La création monétaire mondiale est privatisée depuis bien plus longtemps que la suppression de l'étalon-or.
Le FMI impose aux nouveaux rentrants dans le panier de devises constitutif des DTS que leur banques centrales possèdent en physique 20 % du PIB du pays concerné par la devise sous forme d'or de qualité bancaire, ceci explique peut être cela, mais ça n'ira pas au-delà.

Gold Pins a écrit:Là je ne te suis pas non plus. La Chine qui a sans doute dépasser les 20 000 tonnes d'or, et les pays que tu cites, n'ont pas dans l'idée de suivre éternellement le FMI. Je pense que des changements et tension en coulisse entre les différentes élites, américaine, city, Russe notamment ne peuvent nous permettre de prévoir la suite du film, mais si c'était juste pour couvrir 20% alors ils ne se comporterai pas comme ça. Les monnaies virtuelles quant à elles voltigeront en cas de gros crache/guerre du genre sérieux, d'où l'accumulation d'or.


Je ne sais pas pourquoi le FMI impose cette limite de 20%, mais il a surement ces raisons.
Les "élites" ne se mangent pas entre elles, la suite du film est déjà entendue entre toutes les parties.
Nous, nous observons, dans le meilleur des cas, seulement la partie émergée de l'iceberg.
Peu importe les réserves d'or officielles ou officieuses accumulées par la Chine, le gigantisme de la dette mondiale privée (la dette publique n'est qu'une vue de l'esprit puisque la création monétaire privée privatise tout de fait) ne peut être couvert par aucun actif tangible.
La Chine a frappé à la porte du FMI pour que sa devise fasse partie du panier constitutif de la "monaie des monnaies", le DTS.
L'économie de le Chine, insignifiante il a 50 ou 60 ans, ne doit son essor qu'au "shadow banking" et toutes les activités financières pas très recommandables qui vont avec.
Les monnaies virtuelles règnent depuis plusieurs décénnies, il ne faut pas l'oublier, c'est la monnaie fiduciaire scripturale privée créée ex-nihilo que nous connaissons bien.
Les, ou la, crypto-monnaie(s) à venir semble(nt) se fédérer autour de la même technologie, la blockchain.
C'est encore une fois une initiative privée, modialisée, orchestré par les principales banques centrales et commerciales, accompagnée par les "grandes" institutions du type FMI, BM,BRI etc ...
Les "gros crache/guerre" impactent le peuple, pas les loups.

SilveurCombi a écrit:Mais, est-ce que les effets directs et concrets des nanotechnologies et de la blockchain y sont correctement traités ?
Pour finir, avons-nous les outils pour évaluer finement l'évolution de l'inflation réelle sur nos investissement (en fait, je n'élude pas la question, c'est bien une problématique de premier niveau) ?
Au moins depuis la mise en place du nouveau Franc, histoire de savoir de quoi on parle sur une période significative.
En dehors des outils fournis par l'INSEE, existe t-il des économistes sérieux, ou des syndicats, ou des acteurs libres issus de la société civile capables de tenir les comptes du Français de "tous les jours" (comme moi) pour obtenir les bons chiffres ?


Gold Pins a écrit:Philippe Bihouix présente un état des lieux des métaux de la planète. C'est important car les nanotechnologies ont tendance à être considérées comme "hors-sol", comme les gens le sont de plus en plus. Sans les métaux, plus d'industrie et plus de nanotechnologies. On ne va pas se mettre à créer de la matière à partir de rien !
Pour ce qui est de l'inflation, il ne peut y avoir de chiffres fiables, à chaque fois que l'on aborde ce sujet c'est les même réponses. Certains sortent des chiffres officiels, d'autre calcul à leurs sauce avec le prix du pain... Perso je pense que c'est une recherche vaine, trop de paramètres.
Discussion intéressante :D


Est-ce que P. Bihouix quantifie les choses dans son livre ?
Ce serait un début de réponse.
L'inflation réelle, c'est le paramétre clé.
Si nous ne sommes pas capables d'obtenir des chiffres réalistes, y compris sur le cours officiel de l'argent métal en Francs à partir de 1960 (par exemple), alors, ce type "d'investissement" pas plus aucun sens.

Cordialement.
L'or est la monnaie des rois, l'argent celle des marchands, le troc celle des paysans et la dette est la monnaie des esclaves.
SilveurCombi
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 23 Fév 2012 18:22

Re: Deux petites questions SVP

Messagede Gold Pins » Mar 29 Nov 2016 12:40

J'ai lu, j'y reviens quand j'ai un peu plus de temps, mais il y a encore des points de discussion :!:
Bien dire fait rire, bien faire fait taire.
Avatar de l’utilisateur
Gold Pins
Membre Silver
Membre Silver
 
Messages: 1088
Inscription: Lun 13 Jan 2014 22:44

Précédente

Retourner vers Questions / Réponses

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité